Je déteste les projets genre charitable, généreux, etc… qui pensent amener une solution à la misère du monde. On nous gave alors de mots clés; générosité, solidarité, humanisme etc…
Alors quand il s’agît d’une projet qui a pour cible des femmes dans les prisons, je me méfie 10 fois plus… Le milieux carcéral.. c’est innommable… (oui, je sais il y a parfois une exception.. si rare)
Une amie m’envoie un lien sur un projet d’envoyer des bouquins à des femmes incarcérées… Je ne sais pas pourquoi, je pense à ces bourgeoises qui distribuent généreusement des kits d’hygiène à des femmes sans abris. Ben oui c’est nécessaire, mais c’est une belle façon de maquiller le problème…
Donc filer des bouquins, c’est kifs kifs…
Et puis en découvrant le projet lui-même, je me rends compte qu’il y a là une idée subtile, intelligente , te forçant toi-même, si tu veux y participer, à travailler l’idée même de femme emprisonnée. Tu es obligé, presque de t’y mettre, en prison, d’imaginer la femme à qui tu penserais envoyer le bouquin, et pourquoi tel bouquin et pas tel autre, et que dire à cette femme qui le recevras…?  Pendant un temps tu vas tourner ça dans ta tête et c’est pas forcément facile, c’est même un peu pénible, c’est modestement sûrement, impliquant… Tout le contraire de filer aux restos du cœur ou au téléthon.
Faudrait décliner cette idée vers d’autres actions…
Pour comprendre l’idée: http://auxoubliees.org


1 commentaire

Ana · 26 janvier 2020 à 8h36

Pour cette initiative, j’ai donc choisi “Plage” de Marie Sizun dans lequel on trouve trois notions, attente, solitude et construction, le tout écrit avec beaucoup de sensibilité. c’est vrai que le choix est difficile, car beaucoup te viennent à l’esprit, et tu les élimines au fur et à mesure. C’est l’histoire d’une femme seule sur une plage balnéaire de Bretagne qui attend son amant, marié. Il doit la rejoindre à la fin de la semaine, il l’a promis. Discrète, elle se fond dans le paysage, observe les gens… Au fil des pages, elle passe d’une émotion à l’autre et sortira de cet épisode transformée.
Il m’a été difficile de me mettre à la place d’une femme en prison, mais peut-être partage-t-elle ces différentes étapes, et j’espère que ce livre lui permettra d’espérer qu’une nouvelle vie sera possible lors de sa libération.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *