En écoutant France-Culture qui fait dans la critique d’événements culturels, les commentateurs, critiques etc, utilisent le “on” à tour de bras, du genre “On est surpris par…” “On aurait aimé que..” “On se demande si…”
Dans cette utilisation du “on” il y a un abus évident. Ils me placent direct, dans ce “on” ils me mettent de force dans le troupeau qui doit penser comme eux .
Moi, j’ai rien dit , rien pensé à ce moment précis, d’autant plus qu’ils parlent de trucs que je n’ai pas vu, et que je ne verrais peut-être pas:)
Pourquoi, m’obliger à penser comme eux…?
Et si au lieu de dire “on” , ils disaient “je”, ça ferait :  “Je suis surpris par…” “J’aurais aimé que..” “Je me demande si…”  etc…
Mais en disant “je” à la place de “on”, ça pose la question de la légitimation à parler de ceci ou cela. A ce moment, ils ne représente  plus qu’eux-mêmes… et ça laisse la place à une question centrale “Et moi ?, et toi ?, on en pense quoi ?” et aussi “Où sont les espaces de service publique pour nous exprimer ??
Je ne veux pas qu’on me prenne pour ces cons là !!
 

Catégories : Grrrrr !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *